Archive for Blog

Emuler Android rapidement

Logo Android

Introduction

Pour ceux me connaissant, je ne suis pas particulièrement fan d’Android sur smartphone ou tablette pour une utilisation courante : java, écosystème Google, etc.. Bref, ce n’est pas le sujet.

Mais il peut être utile d’avoir un Android rapidement sous la main, ne serait ce que pour tester des applications qui n’existent pas sous iOS ou tout simplement pour utiliser des applications mobiles à partir de son PC.

Prérequis :

  • Un PC /Mac.
  • 2 Go de libre.
  • Un compte Google pour le PlayStore.

Installation

Pour cela, il faut commencer par télécharger BlueStacks.

Site BlueStacks

On lance l’install’, prenez un café, 1 heure chez moi, si mes souvenirs sont bons.

Et voila :

1er lancement

1er lancement

Vous obtenez alors l’équivalent d’Android sur une tablette directement sur votre poste.

Conclusion

Après avoir tester la virtualisation d’Android à l’aide de VMware, je suis conquis par cette solution qui permet vraiment d’utiliser cet OS mobile sur son PC ou son Mac.

 

Bonus

Si vous disposez d’applications sur votre machine sous forme de fichier .apk, il est possible de les installer.

Il suffit de faire un drag and drop de ce fichier sur le programme HD-ApkHandler.exe (C:\Program Files (x86)\BlueStacks ) en ayant lancé BlueStacks au préalable sinon vous obtiendrez une erreur.

Vous verrez alors une petite notification : « Nom_Programme a bien été installé ».

 

 

Modélisation 3D d’un logement

Introduction

Il peut être utile pour diverses raisons de modéliser en 3D son logement :

  • Aide pour l’ameublement
  • Aide à la décoration
  • Générer des plans utilisables par les MOE
  • Utilisation comme interface domotique
  • Pour le fun :D

Ici, nous allons utiliser le logiciel Sweet home 3D.

C’est l’un des plus performants et des plus professionnels que j’ai eu sous la main. De plus, il est libre sous licence publique générale GNU.
logo Sweet Home 3D

Prise en main

Interface SH3D

La barre d’outils principale permet de créer un nouveau plan bien sûr mais surtout de créer les pièces, les murs et d’interagir avec eux par la suite.

L’interface est divisé en 4 parties :

  • En haut à gauche : le menu déroulant permet de sélectionner des modèles 3D fournit avec le logiciel par type de pièce. Exemple dans le menu chambre, on trouve des lits, une commode, etc..
  • En haut à droite : le plan 2D sur lequel nous ajouterons les modèles.
  • En bas à gauche : liste des modèles 3D utilisés.
  • En bas à droite : Visualisation 3D.

Exemple d’un appartement :
Appartement

Dans cet exemple, chaque sol a été modifié afin de « ressembler » à l’original.
Chaque objet peut être retrouvé, soit dans le logiciel lui même, soit en l’important à partir du site Sweet Home 3D.

Conclusion

A mon avis, cet outil peut être utilisé par des particuliers voulant un rendu professionnel de leur logement en 3D. De plus, celui ci est gratuit !
La prise en main est relativement simple, comme la personnalisation. Sur le site de Sweet Home 3D, plusieurs packs de texture et de mobiliers sont en effet disponibles, également de manière gratuite !

Le plus long étant de prendre l’ensemble des côtes de son logement si l’on ne dispose pas du plan de construction.

Bonus

Le logiciel permet également de créer une vidéo en simulant une visite de notre rendu 3D.
Attention cela demande du temps de traitement, ici avec 4 points de vue et en 320×240, cela a duré 5 min.

Video 3D

Le rendu est plutôt propre, à voir en 1920×1080. :D

Mettre en place un cloud privé sur le Raspberry Pi

Introduction

Ici nous allons utiliser OwnCloud qui est un dropbox-like hébergé ici sur un Raspberry-Pi tournant sous Raspbian.

Owncloud_logo

 

 

Installation

 

On commence par installer les prérequis et Apache :

sudo apt-get install apache2 php5 php5-gd php-xml-parser php5-intl php5-sqlite php5-mysql smbclient curl libcurl3 php5-curl mysql-server

On télécharge maintenant OwnCloud

sudo wget http://owncloud.org/releases/owncloud-4.5.7.tar.bz2

Au moment où j’écris ce tutoriel, la dernière version est la 4.5.7. Il faudra bien sûr adapter le lien en fonction du numéro de version, en allant sur le site officiel : http://owncloud.org/support/install/

 

On se met dans /var/www/owncloud et on le décompresse :

sudo tar -vxjf owncloud-4.5.7.tar.bz2

On donne les droits en écriture a l’utilisateur Apache sur le dossier owncloud :

sudo chown -R www-data:www-data /var/www/owncloud

On change les droits d’autre dossier dans /var/www/owncloud pour que l’installation se passé correctement :

sudo chown -R www-data:www-data data

sudo chown -R www-data:www-data config

sudo chown -R www-data:www-data apps

If faut maintenant configurer Apache :

Dans /etc/apache2/sites-enabled/000-default, on vérifie le AllowOverride qui doit être à All.

<Directory /var/www/>

Options Indexes

FollowSymLinks MultiViews

AllowOverride All

Order allow,deny

allow from all

</Directory>

On active ensuite la réécriture des URL :

sudo a2enmod rewrite

sudo a2enmod headers

On peut enfin redémarrer Apache afin d’activer les nouveaux paramétres :

sudo service apache2 restart

 

Utilisation

Poste client :

Il suffit maintenant de se rendre sur : http://<IP>/owncloud

La première étape est de créer un compte administrateur.

Il existe également une application disponible sur le site officiel Owncloud.

Smartphone :

Les mobiles ne sont pas en reste avec des apps sur Android et iOS. Celles ci sont disponibles sur leur store respectif.

 

Conclusion et notes

Penser à utiliser le même compte entre l’interface web et l’appli cliente.

SI « en_US.UTF-8/en_US.UTF8 failed », il suffit d’éditer /etc/locale.gen,  de dé commenter « en_US.UTF-8 UTF-8 » et de relancer avec sudo locale-gen.

Sur l’interface web, le drag and drop fonctionne.

Nous voici maintenant avec un dropbox-like, héberger chez nous et sans restriction de place hormis celle de notre carte SD.